Kin BasketBall

SAISON SPORTIVE 2014-2015 AMIBK-BCM: Le grand jour de Glody Rutakaza

Facile. Tel est l’adjectif qui qualifie le mieux la manière avec laquelle les Amibk sont venus s’imposer à Vamaro hier dimanche face à leurs rivaux les mindfulls. Ils n’ont ainsi pas eu besoin de forcer tant les Mindfull ont affiché un niveau de jeu insuffisant. Pas de show Bwanga Kazunguzibwa simplement parce qu’il n’était même pas de la partie. Un effort (si on peut dire…) collectif pour une large victoire (89-75).

Benjamin Mukengerwa en mode chef d'équipe

Benjamin Mukengerwa en mode chef d’équipe

Le début de rencontre de AMIBK fut parfait. L’exécution des systèmes est facilement réalisée et le jeune Glody sublime le jeu de son équipe en coupant les lignes de passes pour s’offrir des perpétrations majestueuses en contre-attaque et faire commettre des fautes aux mindfulls. L’adresse est au rendez-vous et les mindfulls, pas incohérents pour autant, ne font pas le poids. À la fin du premier quart-temps, ils sont déjà largués (28-11).

L’entrée de Musiwa Tresor est bénéfique pour l’attaque des BCM, mais pas pour la défense. Les amibk jouent dans un fauteuil et n’ont jamais ou presque la pression. Ce qui explique que Ghislain le capitaine de Amibk ait parfois joué un peu facile. Mais comment lui en vouloir quand il y a déjà 20 points d’écart à la pause (46-26) ? Le match est joué sur un rythme agréable, mais sans vraie intensité tant la différence entre les deux équipes est flagrante.

En première mi-temps, AMIBK avaient trouvé des positions faciles à l’intérieur. En seconde période, c’est de loin qu’ils vont faire mal avec les jeunes Glody et Libe. Koba peut aller s’asseoir sur le banc au milieu du troisième quart-temps, le travail a été fait, sans embûches et sans puiser dans des ressources physiques. Un entraînement grandeur nature, en quelque sorte (64-50) avant le dernier quart-temps.

Le dernier quart-temps n’est qu’une formalité et la rencontre se termine avec une jolie promenade des Amibk (89-75). On retiendra la prestation de Bryant Banze qui a toujours été à la hauteur de son talent mais, clairement, ce match n’a rien eu d’inoubliable. Pour les fans c’est l’image de la cinquième finale qui devrait opposé les deux formations la saison dernière… Ghislain Mushagalusa et compagnie vont desormais se concentrer sur la suite du championnat avec satisfaction d’avoir battu leur premier adversaire à plate couture.

Laisser un commentaire