Kin BasketBall

Handibasket: la journée porte ouverte Sport Paralympique « spéciale femme » clôture le mois de mars.

Sous le haut patronage du doyen de la faculté de médecine de l’Université de Kinshasa, le département de Médecine Physique et Réadaptation, en partenariat avec le Comité National Paralympique Congolais, a organisé, ce vendredi 28 mars 2014,  une journée porte ouverte sport paralympique « Spéciale femme » à l’occasion de la clôture du mois de la femme.

Cette journée de sensibilisation s’est déroulée au Centre Sportif de l’Université de Kinshasa de 10h30 à 12h30 devant les invités, quelques étudiants en médecine physique et des curieux. Elle a débuté par les mots de bienvenue de la secrétaire chargée de la recherche et du département de MEPHYREA (Médecine Physique et Réadaptation), de la présidente du Comité National Paralympique Congolais, madame Betty Miangindula, ainsi que du vice doyen de la faculté de médecine de l’Université de Kinshasa.

Cette journée fut également l’occasion pour le Comité International de la Croix Rouge / RD Congo (CICR), de remettre officiellement cinq fauteuils roulants de basket-ball  (en plus des dix remis il y a cinq mois), à l’Association Congolaise des Sports pour Handicapés et Invalides (ACOSHI).

Astrid Kalanga (CICR) et madame Betty Miangindula (CNPC)

Astrid Kalanga (CICR) et madame Betty Miangindula (CNPC)

Astrid Kalanga (CICR) et les basketteuses de l'ACOSHI

Astrid Kalanga (CICR) et les basketteuses de l’ACOSHI

.

.

.

.

.

.

.

.

.

S’en suivirent les ateliers de basket-ball en fauteuil roulant, athlétisme et volley-ball assis, pour clôturer par deux matches de basket-ball opposant les étudiantes  et étudiants de MEPHYREA aux basketteuses et basketteurs paralympiques. Matches qui firent sensations, notamment auprès d’un des invités, le secrétaire général de l’YMCA, monsieur Benoît Ilunga, qui ne cacha pas son enchantement:  » je suis satisfait. Ce sont des activités qu’il faut encourager. Je lance même un appel aux autorités Congolaises, qui nous suivent en ce moment, de considérer ce sport comme les Américains le considèrent parce que c’est un grand business qui peut contribuer  au développement du pays et pourquoi pas aussi à l’émergence de la jeunesse Congolaise. Je suis très bouleversé  de voir ce qu’il se passe aujourd’hui avec les basketteurs vivants avec handicap. Nous sommes là, nous allons encourager ceux qu’il faut encourager, nous allons faire ce que nous pouvons faire selon notre capacité en tant que secrétaire général de l’YMCA » .

 DSCF1397 DSCF1405

DSCF1408

Mr Benoit Ilunga (Sg YMCA RDC) avec MM. Claude Weshanga et Robert Dikazolele

Mr Benoit Ilunga (Sg YMCA RDC) avec MM. Claude Weshanga et Robert Dikazolele

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

A la fin des activités, madame Betty Miangindula s’est elle aussi adressée aux autorités de la RD Congo ainsi qu’aux personnes intéressées par le basket-ball: « Aujourd’hui c’est une journée de sensibilisation. Nous avons voulu montrer à la communauté universitaire de quoi les personnes en situation d’handicap étaient capables en matière de sport. Et notre souhait est que ce sport aille de l’avant, que la nation Congolaise donne les moyens pour que les personnes en situation d’handicap pratiquent réellement le sport à tous les niveaux, que ce soit au niveau des écoles, des universités et pourquoi pas au niveau des quartiers, des communes, etc. Il faudrait que ce problème soit pris en charge par nos autorités et il est grand temps qu’elles le fassent parce que ces personnes sont là, elles ont envies de jouer. C’est question seulement de les motiver, de les booster ».

Laisser un commentaire