Kin BasketBall

Handisport:Première journée scientifique organisée à l’Université de Kinshasa (UNIKIN)

Réhabilitation et sports paralympiques. Tel fut le thème principal de la première journée scientifique organisée à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), samedi 15 février 2014,  par le département de médecine physique et réadaption, sous le haut patronage du doyen de médecine. Étaient prévus au programme, une conférence et un match de basket-ball en fauteuil roulant.

C’est dans la salle Monesoko que s’est déroulée  la conférence de deux heures et demi en présence des invités, des partenaires (CICR, CNP/RDCongo, la ligue paralympique du Nord Kivu et Handicap international) et de quelques étudiants en faculté de médecine. Outre le doyen de la faculté de médecine et le professeur Betty Miangindula Mabenza, différents intervenants se sont succédés pour exposer sur des sujets tels que: la sédentarité: facteurs de risques et les activités physiques, sports et stress, les bienfaits de la relaxation, les sports paralympiques, l’administration et la gestion des sports paralympiques…

DSCF1031

Monsieur Yvan Sidler, du CICR

Monsieur Yvan Sidler, du CICR

madame Thérèse Mabulay, présidente du Comité National Paralympique du Nord-Kivu (CNP/NK)

Madame Thérèse Mabulay, présidente du Comité National Paralympique du Nord-Kivu (CNP/NK)

DSCF0982 ok

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Thérèse Mabulay, présidente du Comité National Paralympique du Nord-Kivu (CNP/NK) a tenu à rappeler, lors de son intervention, que : » l’ handicap n’est pas un problème, c’est l’environnement qui nous montre que c’est un problème et nous met des barrières ». Cette déclaration résume, en effet, ce à quoi les personnes  en situation d’handicap sont confrontées au quotidien dans notre pays où les infrastructures pour leur rendre la vie facile sont inexistantes. Monsieur Yvan Sidler, du CICR, dernier intervenant avant les questions des invités et des étudiants, a quant à lui exposé sur  » la réadaptation et l’inclusion via le sport »  en insistant sur l’importance de celui-ci comme étant un des  meilleurs moyen pour l’ intégation de la personne vivant avec handicap dans la société.

DSCF1062

 

Comme prévu, après la conférence, tout le monde s’est dirigée vers le centre sportif de l’UNIKIN où les basketteurs en fauteuil roulant ont livré un match entre eux, en guise de démonstration. Ce fut une belle démonstration appréciée par tous. Nombreux parmi les étudiants présents étaient stupéfaits de voir des personnes en situation d’handicap jouer au basket-ball.

Yannick Lukula et Jerry Olela, étudiants en science sociale administrative et politique se sont confiés.

Yannick Lukula et Jerry Olela, étudiants en science sociale administrative et politique

Yannick Lukula et Jerry Olela, étudiants en science sociale administrative et politique

Yannick Lukula : « Ce que je viens de voir est une chose importante et nouvelle pour moi. C’est la première fois que j’assiste à cela, c’est un fait important pour la société Congolaise. Il faut développer ce genre de chose car tout le monde dans la société Congolaise est utile. En tant qu’Anthropologue de formation, j’ai trouvé ce cette activité importante et il faut que le gouvernement en place donne les moyens pour le basket-ball en fauteuil roulant, le football, le tennis… pour une nouvelle image du Congo . »

Jerry Olela : « Pour ne rien cacher, c’est la première fois ue je vois ce genre de chose. Ca fait plusieurs années que je suis étudiant à l’UNIKIN, je n’ai jamais vu ce genre d’activité et c’est merveilleux de voir que les personnes vivants avec handicap peuvent aussi pratiquer certaines activités que l’on croyait réservées qu’à nous [les valides ndlr] or qu’eux aussi les pratiquent parfaitement. Je suis content. Et  ça serait aussi intéressant que notre université organise ce genre d’activité car il y a aussi des personnes vivant avec handicap ici à l’UNIKIN. »

Laisser un commentaire